Recherche
 

 More From Region

 

Voyage en vélo dans les vignobles dans le Golan et en Galilée

Son altitude élevée et sa terre fertile font du nord d’Israël une région idéale pour la culture de la vigne. S’y déplacer à bicyclette est un exercice difficile mais les petites routes de campagne à travers les vignobles et les caves perdues dans le paysage valent largement vos efforts. 

Dans cette page:

Caves et vignobles dans le Golan et en Galilée

Jour 1

Nord et Centre  du Golan (environ 40km)

Nous commencerons notre périple par l’extrémité nord des hauteurs du Golan pour  descendre progressivement, en deux jours, vers  la Vallée du Jourdain. La  communauté rurale d’ Odem, est installée au milieu d’une ancienne forêt de chênes,   à proximité des communautés druzes du Mont Hermon. Les Chais Odem  pressent du raisin cultivé sur des terres volcaniques  et produisent un vin de qualité –réalisant ainsi  le rêve de la famille Alfasi -(www.odem-mountain-winery.com) Engagez-vous sur la route n°98 en direction de Ein Zivan et dirigez- vous vers les caves Pelter établies en 2005 par Tal Pelter : ce vigneron possède un M A en Sciences du Vin, n’utilise que des raisins cueillis à la main par les membres de sa famille. Il produit une bonne sélection de vins rouges et de vins pétillants (www.pelterwinery.com)) Prenez la route n° 91  vers l’est  pour atteindre Kidmat Tsvi. Cette communauté se compose de trois familles qui se sont  totalement consacrées à la production de vins de qualité. Assaf Kedem, conseiller  pour un grand nombre de viticulteurs en Israël, fabrique son propre vin au cœur de ce paisible village ( www.assafwinery.com). Faites une halte à la Cave Bazelet HaGolan : c’est la seule de la région qui produise exclusivement du Cabernet Sauvignon (www.bazelet-hagolan.co.il). Son nom signifie « le basalte du Golan »,  c’est en effet la nature du sol autour de Kidmat Tsvi  ou sont cultivées les vignes de cette propriété. Votre dernier arrêt pour la journée se fera à la ferme Bell Ofri, qui possède  son chai, un restaurant, une  galerie ; vous y visiterez une exposition sur la fabrication de l’huile d’olive et celle du vin aux temps bibliques. Dirigez vous vers Katsrin, la capitale du Golan où vous passerez la nuit.

Jour 2

Katsrin et le sud des hauteurs du Golan  (env .40km)

Vous commencerez la journée en vous rendant, dans la zone industrielle de la ville, aux plus grandes caves vinicoles d’Israël, celles du Golan, et les plus réputées.(www.golanwines.co.il)

Elles pressent 6000 tonnes de raisins par an et produisent  du vin dans un établissement doté d’installations modèles. Les Caves Golan possèdent aussi leur Centre des Visiteurs, une boutique et un restaurant  de spécialités.  Prenez la direction du sud  sur la route n°808 puis la 98 en direction de Avnei Eytan et les Caves Bashan qui produisent du vin issu de la culture organique : les propriétaires Ori et Emmanuel tiennent à effectuer eux-mêmes tous les stades de la fabrication du vin – et parait-il, cela est perceptible au goût !

Revenez sur la route 98 vers Ali Ad : juste à l’entrée du moshav, au dessus de la cascade de la rivière El Al, se dresse la cave  
Château- Golan. Les propriétaires de cet établissement ont su combiner  la viticulture à  l’art et l’architecture modernes. De là, prenez la direction des hauts plateaux du Golan vers Katsrin pour y passer la nuit.

Jour 3

Descente vers Rosh Pina et remontée en Galilée  (environ 45 km, terrain accidenté)

La journée commencera par une longue descente vers Rosh Pina, sur la route n°94. Là, nichée entre les vieilles maisons de pierre du village pittoresque, vous trouverez la cave de Rosh Pina ( bloom_rp@walla.com). Ici fut fondée en 1886 la première cave,  et la 4ème génération de la même famille Bloom perpétue la tradition. Les rues de Rosh Pina sont orientées vers le nord et  à deux kilomètres de là,  un chemin de terre vous conduira tout droit aux caves Meister, là aussi les propriétaires de la 4ème génération  conservent précieusement la tradition du vin initiée par le baron de Rothshild en 1886. Les établissements Meister  vendent, outre leurs vins, des produit locaux (huile d’olive et dérivés. (www.ruth-meister.co.il)

Revenez sur  Rosh Pina pour entamer la montée vers Safed (Tsfat). L’ancienne ville de Safed, sainte pour le Judaïsme, domine presque toute la Galilée et le Mont Meron. Dans la banlieue de Safed, sur la route n°89 du moshav Biria, Moshe Porat, à l’origine un médecin orthopédiste, fait son propre vin qu’il vend à un petit nombre de restaurants  et de magasins (052 5405223)(drporat@zahav.net.il)

De Biria suivez la route sinueuse qui mène à Dalton. Deux caves prospères y sont installées. L’une, Adir, produit des fruits, des fromages et du vin sous la même marque, la 3ème génération exploite toujours les chais de l’origine (http://dirmail6@walla.com) spécialisés en crus rouges issus de vignes élevées à 870 mètres d’altitude.

Non loin de là, les caves Dalton sont  installées au milieu de leurs vignes, et ont  ouvert  leur très agréable Centre des Visiteurs. Occupant à l’origine la cour de ferme d’un de leurs propriétaires, elles se placent aujourd’hui aux  premiers rangs de la production israélienne de vin. Nous terminerons la journée à Kerem Ben Zimra,  (Kerem signifie vigne), qui abrite 3 chais distincts : Ben Zimra, Miles et Rimon. La région est réputée dans tout le pays pour la richesse de son sol.

La plupart des résidents du moshav travaillent aux vendanges, fournissant les chais des alentours et les plus éloignés. Les Caves Miles, à l’origine une activité de loisirs pour ses fondateurs, produisent un excellent vin, elles sont implantées à un point d’observation  des paysages montagneux  et  spectaculaires de Galilée. (miles13@013.net.il)

Au centre du village, les caves Ben Zimra sont installées dans un vieux bâtiment de pierre, elles sont spécialisées dans la production de Cabernet (www.benzimra.ybay1.co.il) ; la dernière cave sera celle de Rimon (www.rimonwinery.com) située (comme son nom l’indique en hébreu) dans un verger de grenadiers. Elle propose une visite de son domaine, avec des dégustations de vins fruités, dans un décor magique . Nuit à Kerem Ben Zimra

Jour 4

La Haute Galilée et la Vallée de Beit Hakerem ( environ 50 km)

Notre premier arrêt sera à Ramot Naphtali, à quelques kilomètres sur la route n°886.
Des centaines d’hectares de vignes servent de décor aux trois caves vinicoles de cette région . La Cave Ramot Naphtali propose une visite de ses établissements et des vignobles alentour.  (yitzhak3@012.net.il) Tout proche, le chai  Na’aman propose sa sélection et quelques objets autour de l’art du vin. Son propriétaire est un ancien producteur de cinéma, il vous fera volontiers les honneurs de sa propriété- la réalisation de son rêve. Amram Azoulay, le créateur d’une petite entreprise familiale, y  a engagé  fièrement ses enfants, et même ses petits – enfants ! (amramswine@hotmail.co.il)

Suivez  la route 899 vers l’ouest le long de la frontière avec le Liban. Cotes et pentes se succèdent pour arriver au Kibboutz Yaron. A l’entrée du Kibboutz vous attendent les Caves Galil Mountain (www.galilmountain.co.il).Ce sont les plus importantes du nord d’Israël, leur marque est parmi celles qui s’exportent régulièrement. Les caves proposent la visite de ses chais et une dégustation.

Quittez Yaron et continuez vers l’ouest sur la route n°889, puis prenez l’embranchement avec la route 89 en direction de Gish et de Méron. Tournez  à la jonction de la route 866 pour vous rendre à Kfar Shamai, notre dernier arrêt pour cette journée. Vers l’est vous verrez la ville de Safed et à l’ouest, le Mont Meron. Puis entrez à Kfar Shamai pour trouver  les caves de Nahal Amud (www.wineil.co.il) le propriétaire a tout spécialement  déplacé son entreprise ici, pour planter ses vignes dans la « terra rosa » de cette région. Il vous proposera une visite et une dégustation de sa petite production

Nuit à Kfar Shamai ou bien Amririm doté d’un bon restaurant végétarien.

Jour 5

La Basse Galilée  et la région du Mont Tabor (60-80km)

Sortis de Beit Shamai, dirigez vous sur la route n°85  vers la Vallée de Beit  Hakerem.  Après 4km  d’oliveraies vers l’ouest, vous atteignez la jonction Rami et la route N° 804, prenez la direction du sud jusqu’à Ma’ale Tsvia. Les Caves Essence (www.zvia.org.il/essencewines) font partie d’un projet communal unique, les habitants du village participent  à tous les stades de la fabrication du vin, et sa production de crus rouges est remarquable.  Reprenez la direction du sud sur la route n°804, traversez la ville arabe de A’Rabe, la route n°77, Mashed  vers la ville de Nazareth.  Ici, point de vignes : la ville elle-même vaut  très largement une visite, pour son rôle historique et religieux. Ceux qui le désirent peuvent facilement trouver un hébergement leur permettant de passer plus de temps à explorer les rues pavées  de ce qui fut la Cité  de Jésus. Suivez les rues de la ville  pour atteindre le creux de la vallée qui sépare Nazareth du Mont Tabor. Rendez vous  sur la route de campagne qui mène à Daburia et faites le tour du Mont Tabor pour arriver à la route n°65, vers le village Kfar Tavor situé à environ 2km. Le charmant village vous attend avec  ses restaurants, ses galeries, un hôtel pour cyclistes  et ses deux caves vinicoles, dont l’une vient d’être ouverte récemment, propose une visite  et possède son Centre des Visiteurs ;  plus loin, l’autre Cellier du Mont Tabor  a été créé par un militaire à la retraite et il vous fera  lui aussi, faire le tour de sa propriété.(ssiecodo@zahav.net)

Terminez la journée par une promenade et visitez cette petite communauté installée là depuis les années 1880

Nuit à Kfar Tavor.

Jour 6

La Basse Galilée et le Carmel

Revenez vers le Mont Tabor et le village de Daburia . Prenez le chemin de terre qui mène au village de Icsal, situé au dessous de Nazareth puis  la route n° 60 en direction du sud pour  rejoindre la route n°73  et vous arriverez à Migdal  Ha Emeq. Cette petite ville qui domine la Vallée de Jezréel  abrite les Caves Keshet (davidbarilan@gmail.com)

Le propriétaire et les ouvriers  de cette petite entreprise sont des passionnés de viticulture, ils produisent de petites quantités de vins de bonne qualité.

Reprenez la route  73 puis la 75. Cette section souffre sur au moins 4km  vers l’ouest, d’une circulation très dense ; tournez vers le sud vers Ramat Ishai puis Kfar Yeoshua, où se situent  les caves familiales Lilach  (nirlil@zahav.net.il) Nir Lilach est un vigneron autodidacte en la matière, avec un peu de chance, vous pourrez goûter au vin qu’il fabrique lui-même, à base de ses  raisins qu’il fait pousser selon la méthode organique. De Kfar Yeoshua, rendez vous sur la route  parallèle à la route n°70 vers Kiryat Tivon et vous atteindrez Kfar Tikva. Là, cet endroit a été créé pour accueillir  et intégrer des personnes souffrant ou non de handicaps divers.
 
La Cave Tulip (www.tulip-winery.co.il)  tend à devenir le plus gros centre de  production de vin du nord d’Israël, avec cette main d’œuvre particulière, dans ce village dont le nom signifie « Village de l’Espoir. »

Nuit dans la région de Kiryat Tivon. . S’il vous reste un peu d’énergie, grimpez jusque là et allez voir les deux caves qui valent le détour : la Cave Alon  bâtie sur une vieille  maison de pierre de 150 ans d’âge dans le village de Aloni Aba (alonwinery@walla.co.il) et  à Aloni Hagalil la cave Yftachel (habikta2@bezequint.net)  une grande bâtisse de bois qui propose aux visiteurs  son vin et son miel  fait maison.

Jour 7

Le Carmel et Zichron Ya’acov (60-80km)

C’est une ville  qui fut fondée en 1882 en même temps que les Caves du CARMEL, les plus grandes d’Israël et   toujours  florissantes depuis leur création. (www.carmelwines.co.il).  Des visites et des dégustations sont organisées, et on peut voir une exposition sur la vigne et le vin en Israël depuis les origines. Deux autres plus petites caves sont également dans la ville : les caves Smadar qui proposent de très bons vins dans son bar- boutique situé dans la zone piétonne, (smadar.winery@gmail.co.il), et à quelques pas de là, la Cave Somek  qui offre une petite sélection de vins  fabriqués par la même famille depuis cinq générations ( barakdhn@netvision.net.il)

A quelques kilomètres au sud de Zichron Ya’acov sur la route n°652,  vous visiterez la dernière ville de cette « Route des Vins », Binyamina. Deux caves sont les sites inséparables du paysage du sud du Mont Carmel. La famille Tishby a commencé à y  planter des vignes aux alentours de 1880 et fonda sa cave un siècle plus tard. L’établissement propose des visites avec dégustations et a ouvert un bon restaurant de laitages dans son joli Centre des Visiteurs. (www.tishby.com)

Binyamina est  l’un des plus gros producteurs de vins d’Israël, au cœur même de la ville, les caves s’ouvrent aux touristes  pour visites et dégustations, , on y organise également des séminaires et des séances d’information sur la culture des vignes et la fabrication des vins.

Des transports vers Tel Aviv, Haifa ou Jérusalem sont disponibles depuis Binyamina- on peut également y passer la nuit, après une bonne bouteille de vin

 

 Sites & Attractions

 
The winery was established in 1998 and it produces around 10,000 bottles annually. The ...
The winery was established in 2007 and it produces approximately 3,500 bottles annually...
The winery was established in 2005 and it produces around 40,000 bottles annually. The ...
The winery was established in 2000 and it produces around 170,000 bottles annually. The...
The winery was established in 2006 and it produces 60,000 bottles annually, only 20,000...
 

 Accommodations

 
There are rooms in two-story buildings and rooms for families with a balcony and privat...
An old hotel with rooms of various standards. Facilities include a swimming pool, sauna...
Hotel overlooking the beautiful landscape of the Galilee mountains -- especially from t...
The Karei Deshe Guest House is situated on the shores of the Sea of Galilee, in one of ...
Les lieux à ne pas manquer