Recherche
 

 More From Region

 

Nourriture & restaurants

La cuisine d’Israël est aussi variée que sa population. Empruntée à des traditions culinaires aussi diverses que les origines des habitants, elle est enrichie par la variété des produits offerts sur les étals des marchés locaux.

Dans cette page:

Nourriture et restaurants

La cuisine d’Israël est aussi variée que sa population. Empruntée à des traditions culinaires aussi diverses que les origines des habitants, elle est enrichie par la variété des produits offerts sur les étals des marchés locaux. La majorité des Israéliens sont d’anciens ou de récents immigrants en provenance des pays d’Europe de l’Est, de la CEI ou d’Afrique du Nord qui ont véhiculé les traditions gastronomiques spécifiques de la cuisine juive et non juive de leurs pays d’origine. Vous trouverez donc ici de savoureux couscous et d’excellents gefilte fish.

Pays d’immigration, Israël est situé au Moyen-Orient et une partie des Israéliens sont des Arabes grands consommateurs de houmous, tehina, falafel et de nombreux mets à base de riz. Mais Israël est aussi très influencé par les mœurs occidentales et suit systématiquement les tendances à la mode à l’étranger, gastronomie comprise. 

Si les McDo et autres chaînes d’hamburgers et de pizzas fleurissent partout dans le pays, l’engouement mondial pour les régimes alimentaires et la gastronomie du bassin méditerranéen est manifeste dans ce pays. Ces dernières années, la production viticole s’est remarquablement développé et c’est également le cas de celle de l’huile d’olive et des fromages de lait de vache ou de chèvre selon des méthodes françaises de production. Le poisson et les fruits de mer ont aussi fait leur irruption dans les menus des restaurants locaux, s’alignant à cet égard sur les pays riverains de la Méditerranée. 

En Israël on mange volontiers italien, chinois, japonais, indien, arabe ou américain, dans des gargotes de quartier ou chez des chefs prestigieux. A mi-chemin entre ces deux extrêmes, d’innombrables restaurants et cafés proposent des menus composés de plats devenus très populaires et appréciés des autochtones : sandwichs garnis, pâtes, poisson, légumes et viandes.

Comme partout dans le monde, il est recommandé de faire usage de bon sens dans le choix du restaurant, de privilégier les endroits propres et agréables, et ceux qui attirent un grand nombre de clients. Les menus sont en général rédigés en hébreu et anglais. Vous trouverez toujours un serveur sachant suffisamment d’anglais, voire de français, pour vous expliquer en détail les plats au menu ou à la carte. La majorité des restaurants et des kiosques sont ouverts du matin au soir. Ceux qui possèdent des bars restent ouverts jusqu’à l’aube. Dans les grandes villes, en particulier à Tel-Aviv, on peut se restaurer à toutes les heures du jour et de la nuit. 

Les plats populaires

Le falafel – Ce grand favori des Israéliens est emprunté à la cuisine arabe. On en trouve à tous les coins de rue, dans des kiosques. Les boulettes de pois-chiche frites et épicées du falafel sont servies dans une pita (pain rond plat dont on sectionne une partie du pourtour pour en faire une poche) avec du houmous (purée de pois-chiche), de la tehina (purée de graines de sésame),  garnie de salades, de variantes, souvent de frites et arrosée de sauces piquantes au goût du consommateur qui ingurgite son falafel debout dans la rue. Riches en protéines, les boulettes de falafel sont aussi servies à table dans certains restaurants populaires. Renseignez-vous auprès de passants pour savoir où déguster le meilleur falafel du quartier ou contentez-vous de le commander dans les kiosques les plus fréquentés. 

Le shawarma – Sandwich consommé lui aussi en pleine rue, le shawarma est une spécialité de la cuisine arabe, turque et grecque. Il est composé de viande (de mouton ou de dinde) entassée sur une broche verticale et lentement grillée. Le tenancier du kiosque en découpe de fines lamelles qu’il sert dans une pita ou une « lafa » (grande pita irakienne) enroulée autour des morceaux de viande et de la garniture qui l’accompagne : salades, la tehina, houmous,  frites et variantes.

Le houmous – Les amateurs israéliens de cette purée de pois-chiche mélangée à de la purée de sésame vont indiqueront volontiers l’endroit où ils trouvent le meilleur houmous au monde ! Le houmous est généralement servi avec un filet d’huile d’olive, des épices et du persil, parfois avec un œuf dur et des fèves (« foul ») ou d’autres garnitures, notamment des pignons. Lorsqu’il est présenté dans une assiette, on « l’essuie », disent les Israéliens, avec de la pita. On le trouve également conditionné dans les épiceries et les supermarchés, mais il est alors de qualité et de saveur nettement inférieures à celui préparé par les gargotes populaires où le service est rapide et convivial. 

Le petit-déjeuner – Si vous séjournez en hôtel, le buffet du petit-déjeuner sera particulièrement riche et varié, et vous laissera rassasié pour plusieurs heures. La plupart des hôtels servent jusqu’à 10 h 00 en général des légumes tranchés, des salades, des fromages, des œufs sous toutes leurs formes, du poisson fumé, toute sorte de pains et de céréales, des fruits, des yaourts, des cakes et gâteaux,  des confitures, et la liste n’est pas exhaustive.

Les petits-déjeuners servis dans des restaurants et cafés comportent souvent des salades, deux œufs préparés au choix du client, des fromages, du pain, du beurre et de la confiture, le tout présenté avec un café et une boisson fraîche. Dans certains cafés on peut commander du bacon, des haricots et autres spécialités anglo-saxonnes. Mais ces ingrédients ne font pas partie du petit-déjeuner israélien traditionnel. 

La cuisine végétarienne en Israël

Les végétariens en visite en Israël trouveront aisément leur content. Le houmous, le falafel et la pizza sont les plats les plus accessibles et les moins coûteux. La plupart des restaurants et des cafés servent des plats végétariens tels que pâtes, sandwichs et quiches. Gros avantage pour les touristes végétariens : les portions de salades sont énormes. Vous trouverez des fruits et légumes en abondance sur les marchés et dans les supermarchés si vous préférez ne pas perdre de temps au restaurant. 

La cacherout - Selon la tradition, les juifs doivent manger « cacher » dans le respect des interdits alimentaires juifs. Les préceptes de la cacherout sont innombrables et leur degré d’observance dépend de l’obédience ou de l’indifférence de chacun. Pour être bref, sont interdits à la consommation le porc et tous les animaux non ruminants et dont le sabot n’est pas fendu. De même est prohibée la consommation d’huîtres et de fruits de mer, ainsi que le mélange de produits laitiers et carnés au même repas.

Dans les cafés et les restaurants cacher est suspendu un certificat de cacherout en provenance du rabbinat local. La majorité des hôtels et bon nombre de restaurants servent des plats préparés conformément aux lois diététiques juives, qui ne sont toutefois pas contraignantes pour tous les établissements. Si vous mangez cacher, veillez à vous informer de la présence de ce certificat dans chaque restaurant. Il est plus difficile de manger cacher à Tel-Aviv qu’à Jérusalem ou dans d’autres villes où ces lois sont respectées dans la plupart des restaurants. Dans les supermarchés du pays, la grande majorité des produits le sont, comme l’atteste le logo apposé sur l’emballage.

Les boissons chaudes

Vous trouverez en Israël tous les cafés possibles. Le matin, les Israéliens boivent le plus souvent du Nescafé à l’eau ou au lait, ou du café noir (intitulé « botz »- littéralement boue) additionné de sucre. Dans les cafés, on sert de tout, cappuccino (« café hafouhk »), expresso et autres. La consommation de café connaît récemment un grand essor en Israël, notamment depuis l’ouverture de grandes chaînes où vous trouverez d’excellents cafés et des repas légers. Vous y trouverez également tous les thés et infusions possibles.

Les boissons fraîches

Tous les cocas et sodas, ainsi que des jus de fruits en bouteilles. Dans les grandes villes, de nombreux kiosques proposent des jus de fruits pressés sur place et autrement plus sains et savoureux que les jus de fruits conditionnés.

En été surtout, nous vous recommandons de profiter au maximum de l’abondance de jus de fruits pressés sains et rafraîchissants.

L’eau potable

L’eau est partout potable en Israël encore que la consommation d’eau minérale ait considérablement augmenté. Veillez à boire le plus souvent possible, surtout en balade sous le soleil d’été.

Boissons alcoolisée

Les Israéliens ne sont pas de grands consommateurs d’alcool mais vous trouverez aisément vos boissons alcoolisées préférées dans les bars. Vous en trouverez également à l’achat dans des débits de boisson et dans les supermarchés. Les bars ouvrent leurs portes tard dans la soirée, vers 20, 21 heures. Leurs clients arrivent généralement aux environs de 22 h 00. Il s'ensuit qu’ils sont ouverts tard dans la nuit, ce qui doit être pris en considération si vous souhaitez y consommer de l’alcool. Les soirées les plus animées dans les bars sont les jeudis, vendredis et samedis soirs. La vente de boissons alcoolisées est interdite aux mineurs (moins de 18 ans).

La bière

On trouve quasiment toutes les marques de bière étrangères en Israël. Les bières locales s’intitulent Maccabi et Goldstar. La bière est vendue en bouteilles ou à la pression (1/3 et ½ litre). Elle est beaucoup moins chère dans les supermarchés que dans les bars. 

Le vin

La qualité de la production viticole israélienne s’est remarquablement améliorée au cours des dernières années, à mesure que de plus en plus d’Israéliens prennent goût au vin. Des  boutiques spécialisées ont essaimé partout, certains viticulteurs produisent d’excellents vins qui sont exportés à l’étranger. Les amateurs de vin peuvent faire de la dégustation dans des caves et constater l’essor de cette nouvelle industrie. Tous les restaurants servent du vin et présentent une carte des vins à leur clientèle. Essayez les vins israéliens, dont le prix est plus modique que celui des vins étrangers. La plupart des restaurants acceptent de servir des verres individuels de vin choisi par leurs clients. 

Cuisine ethnique en Israël

Houmous, falafel, goulash et couscous ne sont qu'un mince échantillon de la variété de plats ethniques que l'on peut trouver en Israël. La profusion des restaurants, le choix impressionnant des mets, l'incroyable assortiment des saveurs et le fumet émanant des faitouts, sont une véritable bénédiction pour la cuisine israélienne si pleine de vie, et un véritable plaisir pour les touristes qui visitent le pays tout en profitant de cette richesse.

Israël s'est composé un répertoire gastronomique de premier choix grâce aux diverses communautés qui, regroupées ici pour faire fleurir ce lieu initialement sauvage, ont apporté à la cuisine nationale une abondance de mets authentiques, caractéristiques des plus riches cuisines du monde. Mais les Olim Hadashim (nouveaux immigrants) ne sont pas les seuls à avoir influencé l'art culinaire en Israël. Le pays compte également des minorités ethniques et culturelles qui ont, elles aussi, enrichi l'expérience gastronomique par leurs saveurs et leurs styles. Tous ont marqué de leur empreinte cet art, créant un style très éclectique, véritable fusion, vaste gamme de régals pour le palais, connexion entre l'est et l'ouest, un style à la fois innovant et traditionnel, classique et respectueux des origines, exotique et tendance. Les saveurs et les arômes se sont aussi mêlés dans un mariage culturel et ethnique, donnant naissance à un choix de haute qualité, pour tous les goûts : ici, le doux épouse l’épicé et l'acide le pimenté, l'oriental côtoie l'européen, des alliances à n'en plus finir… Plus encore, la variété des mets, la richesse des menus et la diversité des plats ethniques sont liées à des coutumes qui leur ajoutent le charme de la tradition : gefüllte-fisch ou koubé, tcholent ou tajine, empanadas ou dias, dal ou moussaka, et une multitude d'autres mets aux noms exotiques.

Et pour vous ouvrir l'appétit, imaginez des apéritifs épicés, des potages colorés, des légumes frais du jardin farcis, de riches accompagnements, des plats de poissons et de viande, cuisinés, frits ou grillés au barbecue, et des desserts multicolores, salés ou sucrés… à s'en lécher les doigts ! La nourriture en Israël est liée à la terre, aux racines, aux sources, et c'est peut-être là que réside le secret de ses succulents plats et de leur caractère unique. Quant à vous, il ne vous reste plus qu'à choisir si vous désirez manger hindou, roumain, marocain, polonais, yéménite, hongrois ou autre... la liste est encore longue.

Alors, qu'est-ce qui vous tente ?

 

 Sites & Attractions

 
The original buildings of this nineteenth century neighborhood, interspersed with bustl...
This site on the banks of the Jordan River east of Jericho is where ancient Christians ...
The Sea of Galilee (Kinneret) is Israel’s largest fresh-water lake – a prime tourist at...
This unique museum contains 7,000 works of art, crafts, ceramics, lacquer, swords and o...
The winery was established in 2001 and it produces approximately 60,000 bottles annual...
Located on the Tiberias quay, this church was built over a Crusader church, whose singl...
 

 Accommodations

 
Situated at the lowest point on the Earth, right on the water’s edge and with its own p...
Nof Canaan guest house has spacious self-catered studios and apartments with panoramic ...
The King Solomon Gardens Hotel is situated on one of Netanya’s loveliest cliffs just a ...
The Bennatan family offers you an apartment in its beautiful villa in Zichron Yakov Isr...
Prendre du bon temps